Cinquième chapitre.
Des fruits.

Page de la relation de Nicolas Gervaise

Les fruits y sont pour la plus grande partie plus sucrés et d'un goût plus fin et plus exquis que les nôtres, et entièrement différents. Il n'y a que les citrons et les oranges qui sont assez semblables à celles que nous avons, mais elles y sont beaucoup meilleures et en plus grande quantité. Ils ont une espèce d'orange appelée communément pampelmouse (1), grosse comme la tête, et qui a le goût approchant de celui de la fraise. La peau en est épaisse comme le doigt et fort amère, mais il n'y a rien de plus rafraîchissant que son jus.

Le bananier est aussi fort commun dans le pays. C'est un arbre ou plutôt une plante qui a quelque chose de nos poirées, les feuilles en sont plus grandes et aussi tendres ; il croît jusqu'à la hauteur de deux brasses et jette un paquet de feuilles rouges où son fruit est renfermé. Ses feuilles s'épanouissent fort lentement et les fruits paraissent à mesure qu'elles s'ouvrent, attachés tous ensemble à une grosse branche ; dès qu'ils sont mûrs, l'arbre pourrit, mais il produit plusieurs rejetons qui portent du fruit la même année et qui ont après le même sort. ce fruit est mou comme nos figues blanches et il a la peau toute semblable ; il n'est guère plus gros, mais il est beaucoup plus long, de meilleur goût et plus sucré. Il y en a de sept ou huit sortes, et on en mange toute l'année.

Le mangoustan est un arbre qui n'a rien de particulier, mais je ne crois pas qu'il y ait dans toutes les Indes un meilleur fruit que le fruit de cet arbre (2). Il est renfermé dans une espèce de boîte grise par dehors et rouge au-dedans, épaisse d'un demi-doigt. Il est blanc, et partagé par côtes comme nos oranges de Portugal ; il a le goût de la cerise et il est fort rafraîchissant. On fait une tisane de son écorce qui a une vertu admirable pour arrêter et guérir les dysenteries.

L'ata, que les Siamois appellent communément noiné (3), est un bel arbre, quoiqu'il ne croisse pas beaucoup. Il porte de bonne heure son fruit, qui est à peu près de la figure d'une pomme de pin, mais beaucoup plus gros. La peau en est épaisse, la chair molle et son goût est approchant de celui de la crème sucrée, ou comme quelques-uns ont voulu dire, du blanc manger (4).

Le manguier est un bel arbre, fort touffu, dont la feuille n'est guère différente de celle ne nos noyers. Ses fruits qu'on appelle mangues sont admirables, et bien des gens les trouvent meilleurs que tous ceux dont je viens de parler. Sa peau ressemble à celle de nos poires de bon chrétien, et sa chair à celle de nos pavies (5), elle m'a paru néanmoins un peu plus rouge. Ils ont un gros noyau au milieu, leur figure est ovale, et les plus beaux sont de la longueur de la main. Il y en a de cinq ou six sortes, ceux qu'on appelle mangues de perroquet sont beaucoup meilleurs que les autres (6).

Le durillon est un fruit fort estimé parmi les Siamois (7). il est bon, mais si puant que ceux qui ne sont point accoutumés à cette odeur n'en sauraient manger sans se boucher le nez ; sa peau ressemble assez à celle de nos châtaignes vertes, mais elle est encore bien plus hérissée. Il est rond et presque aussi gros que la pampelmouse.

Le jaquier est un bel arbre fort haut, mais qui pourtant n'étend pas bien loin ses branches. Ses feuilles sont semblables à celles du maronnier d'Inde, ses fruits sont de la grosseur et de la figure de nos citrouilles, sa peau est presque comme celle du durillon : elle est remplie de noyaux gros comme nos fèves et couverts d'une peau jaune et fort épaisse, qui est tout ce qui se peut manger de ce fruit.

La papaye, autrement appelé molokos (8) est un arbre poreux, fort droit, qui n'a que des feuilles et point de branches. Les feuilles qui ont la forme de celles du figuier ne croissent qu'au haut de l'arbre en figure pyramidale. Sous chacune, il y a un fruit ou deux attachés au tronc, qui ne diffèrent de nos melons qu'en ce qu'ils sont plus sucrés et que leur graine est ronde comme le poivre. Cette graine toute petite qu'elle est, ne laisse pas de produire un arbre qui en moins de deux ans croît jusqu'à la hauteur de neuf ou dix coudées.

L'ananas porte des fruits assez délicats, mais très malsains si on n'a soin d'en corriger la crudité par le sucre ou par le vin. Il est ovale et ressemble à la pomme de pin, la peau en est rouge et bleue, il est couronné comme nos impériales.

La terre de Siam n'est pas propre pour porte la vigne, elle n'y vient qu'avec beaucoup de peine et n'y rapporte presque rien. On en trouve de sauvage dans les forêts de Porselouë Phitsanulok (พิษณุโลก) dans le nord de la Thaïlande. qui donne des grappes de raisin noir si grosses qu'un homme a de la peine à les soulever, mais ce raisin est si amer qu'il est presque impossible d'en manger.

CHAPITRE VI

NOTES

1 - L'étymologie du mot est obscure et celle avancée par Littré (le mot tamoul bambolimas) est sujette à caution. Yule (Hobson-Jobson, A Glossary of Colloquial Anglo-Indian Words and Phrases p.721-722) cite pompone (Tavernier), pumplenose (Dampierre), pumplemuse (Lockyer), pummel-nose (Forrest), pimple-noses (Ives), etc. et s'avoue incapables de donner la véritable étymologie. Le fruit en thaï s'appelle somo (ส้มโอ).

ImagePamplemousses sur un marché en Thaïlande. 

2 - Mangkhut en thaï (มังคุด). L'étymologie serait peut-être le malais manggis.

ImageMangoustans. Dessin de Berthe Hoola van Nooten. 

3 - Noina (น้อยหน่า), l'anone, ou chémirole (Annona squamosa), fruit originaire d'Amérique du sud.

ImageAnones (chémiroles). 

4 - Terme de cuisine. Espèce de gelée qui se fait communément avec du lait, des amandes, du sucre et de la colle de poisson. (Littré). 

5 - Variété de pêches (Prunus persica var. persica Batsch) à peau duveteuse et noyau adhérent à la chair. Elle est le fruit du pêcher de Pavie, dont le nom vient de Pavie, commune française du Gers. (Wikipédia). 

6 - Mangifera indica, mamuang kheo (มะม่วงแก้ว). 

7 - Durian (Durio zibethinus), thurian en thaï (ทุเรียน), du malais duri : épine.

ImageDurian. Dessin de Berthe Hoola van Nooten. 

8 - Plus précisément malako (มะละกอ). 

RETOUR PAGE D'ACCUEIL    Retour page d'accueil